Aller au contenu principal

La Fondation

Image header

La Fondation

Sa Mission

Apporter un soutien immédiat aux lauréats par le biais d’un prix correspondant à une somme exclusivement dédiée au projet présenté, destinée à faire aboutir leur vocation personnelle.

Mettre en place un fonds de soutien dédié aux lauréats de toutes les promotions, auquel ils peuvent faire appel à des moments clés de leur vie professionnelle. Cet engagement est tout aussi important que la remise des Prix puisqu’il symbolise notre implication dans le temps et notre conviction que chaque vocation mérite d’être soutenue jusqu’au bout.

Image

Sa Présidente

Depuis 1996, Elisabeth Badinter, fille de Marcel Bleustein-Blanchet, préside la Fondation de la Vocation et incarne ses valeurs et ses projets. Accompagnée d’une équipe engagée auprès des lauréats et des donateurs, elle soutient la candidature de toutes les vocations, pourvu qu’elles soient ancrées au plus profond de l’individu.

"Mon père avait le don d’émerveillement. En voyant grandir et se développer sa fondation, il est allé d’émerveillement en émerveillement. Imaginez sa fierté et sa joie aujourd’hui s’il était encore en vie ! Je ressens une émotion profonde d’avoir pris sa suite et de vivre le soixantième anniversaire de sa belle idée.

Il commençait chaque cérémonie de remise des bourses par cette phrase :

« Il n’y a au monde qu’une force irrésistible : la générosité » citation qu’il attribuait à Anatole France. L’essence de la fondation est une somme de générosités : celle des donateurs anciens, pour certains encore à nos côtés et nouveaux, qui nous rejoignent, à tous je dis mon immense gratitude. Celle des membres des jurys et des comités d’experts que je remercie infiniment pour le soin rigoureux qu’ils apportent à la sélection des dossiers, à opérer des arbitrages difficiles pour choisir parmi des candidats de valeur les lauréats de chaque promotion.

Image
Elisabeth Badinter
Présidée par Elisabeth Badinter depuis 1996, la Fondation de la Vocation souhaite partager avec vous ses valeurs et vous associer à ses projets.

Qui mieux que mon père connaissait le sens du mot « vocation » ? Porté par elle, il a pris très tôt son destin en main pour inventer son métier. Conscient de cette chance et marqué par son expérience de la guerre, il a décidé de créer la Fondation de la Vocation…

Elisabeth Badinter

La générosité aussi des lauréats qui par leurs réussites nous rendent au centuple ce que nous leur avons donné. Toutes les vocations sont reconnues pourvu qu’elles soient fortes, ancrées au plus profond de l’individu, sus-ceptibles de mobiliser ce qu’il a de meilleur en lui. Les ethnologues, les chercheurs, les médecins côtoient les artisans, les artistes et les sportifs. Un critère essentiel rassemble les lauréats, les fait se ressembler au-delà de la diversité de leurs origines et de leurs métiers : celui de l’authenticité et de l’intensité de leur vocation. Je souhaite aux 30 lauréats de cette promotion d’être toujours ardents et engagés dans la réalisation de la leur.

Le Président de la République nous a accordé son Haut Patronage, c’est un très grand honneur pour la Fondation.

Je suis sûre que les lauréats de sa promotion auront à cœur de lui prouver qu’il a raison de penser qu’il y a un avenir pour ceux qui se battent."

Elisabeth Badinter

Les acteurs de la Fondation

L’équipe de la Fondation

Une équipe permanente

  • Déléguée générale

    Nathalie Royer

  • Développement et Partenariats

    Sabine Van Vlaenderen

  • Trésorière

    Noëlle Croué

Les Jurys

  • Jury du "Prix Littéraire de la Vocation"

    Kaouther ADIMI

    Ecrivain

    Lauréate de la Fondation

    Jean-Luc BARRE

    Ecrivain, Editeur

    Lauréat de la Fondation

    Anne de LA BAUME

    Alain GERMAIN

    Metteur en Scène, Plasticien, Ecrivain

    Lauréat de la Fondation

    Marie-Françoise LECLÈRE

    Journaliste

    Christophe ONO-DIT-BIOT

    Ecrivain, Journaliste

    Lauréat de la Fondation

    Erik ORSENNA

    Ecrivain, de l'Académie Française

    Philippe TAQUET

    Professeur émérite de paléontologie au Museum National d'Histoire Naturelle de Paris

    Lauréat de la Fondation

    Avec la participation de

    Ghislaine Antoine, Dominique Sudre, Sylvie Ferrando et Nicole Grundlinger

  • Jury des "Prix de la Vocation"

    Elisabeth BADINTER

    Philosophe

    Présidente de la Fondation

    Guillemette ANDREU

    Conservateur général du patrimoine, Directrice honoraire du département égyptien du Louvre

    Lauréat de la Fondation

    François AZAMBOURG

    Designer

    Lauréat de la Fondation

    Michel BON

    Président de la FNEGE

    Boyan CHRISTOFOROV

    Professeur de médecine

    Yves COPPENS

    Paléontologue et paléoanthropologue, professeur émérite au Muséum national d'histoire naturelle et au Collège de France

    Lauréat de la fondation

    Anne de LA BAUME

    François DE CLOSETS

    Journaliste, écrivain

    Anne-Hélène DECAUX

    Spécialiste Art Moderne et Contemporain - Gagosian Gallery France

    Caroline ELIACHEFF

    Psychiatre-Psychanalyste

    Ruth ELKRIEFF

    Journaliste

    Alain FISCHER

    Professeur d’immunologie pédiatrique et chercheur en biologie

    Anne FORRAY-CARLIER

    Conservateur en chef en charge du département Moyen-Âge / Renaissance et du département des XVII et XVIII siècles au Musée des Arts Décoratifs

    Edith LEJET

    Compositrice, Professeur honoraire au CNSMD de Paris et à l’ENMP Alfred Cortot.

    Lauréate de la Fondation

    Anne LEPAGE

    Restauratrice habilitée par la Direction des Musées de France

    Antoine LYON-CAEN

    Professeur à l'Université de Paris Ouest-Nanterre La Défense, Directeur d'étude à l'EHESS

    Francis NAVARRO

    Professeur de chirurgie

    Lauréat de la Fondation

    Monique PELLETIER

    Avocat à la Cour

    Pascal PICQ

    Paléoanthropologue au Collège de France

    Lauréat de la Fondation

    Monique PLON

    Vice-présidente des Gens d'images

    Dominique SCHNAPPER

    Directrice d'études l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Membre honoraire du Conseil Constitutionnel

    Jean-François SILVAIN

    Président de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité

    Serge TOUBIANA

    Ancien Directeur Général de la Cinémathèque Française et Président des Cahiers du Cinéma

    Georges VIGARELLO

    Historien

    Philippe Taquet

    Professeur émérite de Paléontologie au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris

    Lauréat de la Fondation

  • Jury du "Prix Poésie de la Vocation"

    Fabienne COURTADE

    Ecrivain, Poète

    Stéphane HEAUME

    Ecrivain, fondateur du Prix de Trouville

    Camille LOIVIER

    Ecrivain, créatrice de la revue Neige d'août

    Jean-Yves MASSON

    Ecrivain, traducteur, éditeur, critique littéraire et professeur français

    Guillaume METAYER

    Poète et traducteur, animateur de la revue Poésie, chargé de recherche au CNRS, membre du Centre d'étude de la langue et de la littérature françaises des XVIIe et XVIIIe siècles.

    Emmanuel MOSES

    Lauréat de la Fondation

    Sophie NAULEAU

    Ecrivain, Directrice artistique du Printemps des poètes

    Elsa PALLOT

    Cheyne éditeur

    Lysiane RAKOTOSON

    Poète

    Lauréate de la Fondation

    Vincent VIVES

    Ecrivain, Professeur de Littérature française XIXe-XXe siècles

    Lauréat de la Fondation

Des parrains d'exception

Chaque année, la Fondation invite un parrain à incarner l’esprit de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet de la Vocation, qui ainsi a eu l’honneur d’accueillir :

1 sur 10

Renaud Capuçon

2020

Emmanuel Macron

Président de la République

2019

Erik Orsenna

2018

Pascal Picq

2017

Fabrice Lucchini

2016

Mohed Altrad

2015

Thierry Marx

2014

Francine Leca

2013

Nicolas Hulot

2012

Jean-Claude Casadesus

2011

Axel Kahn

2010

Nicolas Sarkozy

Président de la République

2009

Jean Nouvel

2008

Pascal Dusapin

2007

Promotion

de la GENEROSITE

2006

Jean-Louis Étienne

2005

Jacqueline De Romilly

2004

François Cheng

2003

Pierre-Gilles De Gennes

2002

Claude Lelouch

2001

Robert Hossein

2000

Jacques Chirac

Président de la République

1999

Geneviève De Gaulle-Anthonioz

1998

Laurent Fignon

1997

Marcel Bleustein-Blanchet

1996

Olivier Debré

1995

Philippe Noiret

1994

Élisabeth Badinter

1993

Bernard Kouchner

1992

Prince Rainier III De Monaco

1991

Jean Bernard

1990

François Mitterrand

Président de la République 

1989

Promotion

de l'EXPLOIT

1988

Promotion

du Centenaire de l’Institut PASTEUR

1987

Marcel Dassault

1986

Philippe Taquet

1985

Yves Coppens

1984

Raymond Aron

1983

Émile Bernheim

1982

Promotion

Prix Nobel Français 

1981

Éric Tabarly

1980

Valéry Giscard d’Estaing

Président de la République

1979

Bernard Halpern

1978

Jean Rostand

1977

Françoise Giroud

1976

Marcel Achard

1975

Marcel Pagnol

1974

Farah Pahlavi

1973

Albert Lespinasse

1972

Pierre Lazareff

1972

Louis Armand

1971

Louise De Vilmorin

1970

André Charon

1969

André Maurois

1968

Francis Perrin

1967

Louis Pasteur Vallery-Radot

1966

Pierre Brisson

1965

Claude Pompidou

Madame Georges Pompidou

1964

Frédérique Peters

1963

Michel Siffre

1962

Renaud Capuçon

le parrain de l’année 2020

Né à Chambéry en 1976, Renaud Capuçon étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec Gérard Poulet et Veda Reynolds, puis avec Thomas Brandis à Berlin et Isaac Stern. En 1998 Claudio Abbado le choisit comme Konzertmeister du Gustav Mahler Jugendorchester ce qui lui permet de parfaire son éducation musicale avec Pierre Boulez, Seiji Ozawa, Daniel Barenboim et Franz Welser-Moest. En 2000 il est nommé « Rising Star » et « Nouveau talent de l’Année » aux Victoires de la Musique puis « Soliste instrumental de l’année » en 2005.  En 2006,  Prix Georges Enesco décerné par la Sacem.

Emmanuel Macron

Président de la République

le parrain de l’année 2019

Emmanuel Macron est un haut fonctionnaire français, élu Président de la République française en mai 2017. Sorti de l’ENA, il a été successivement Inspecteur des finances, Rapporteur de la commission pour la libération de la croissance française avant de rejoindre la banque Rothschild & Cie. Emmanuel Macron participera à la campagne présidentielle de François Hollande qui le nommera après sa victoire Secrétaire Général adjoint de son cabinet, puis Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique. Il fondera son propre mouvement politique « En Marche » et remportera les élections présidentielles en 2017.  

A 39 ans, il devient le plus jeune Président de la République française. 

 

Erik Orsenna

le parrain de l’année 2018

Erik Orsenna est un écrivain, membre de l’Académie Française.  

Après des études de philosophie, de sciences politiques et d’économie il devient docteur-d’État en finance internationale et en économie du développement à l’Université de Paris I et à l’ENE. Après avoir travaillé au Ministère de la Coopération puis en tant que Conseiller culturel à l’Élysée, Erik Orsenna va seconder Roland Dumas sur les questions africaines au Ministère des Affaires Étrangères. Il sera nommé conseiller d’État en 2000. Il fait aujourd’hui partie du Haut Conseil de la Francophonie. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont L’Exposition Coloniale, Prix Goncourt 1988.  

Pascal Picq

le parrain de l’année 2017

Pascal Picq est un paléoanthropologue français. Il devient maître de conférence au Collège de France en 1991, alors même que la chaire de paléoanthropologie et de préhistoire est occupée par le Professeur Yves Coppens.  Il deviendra ensuite responsable de l’unité de paléoanthropologie et d’anatomie fonctionnelle au Collège de France. 

Il a écrit de nombreux textes et ouvrages sur l’origine de l’Homme et de son évolution et s’est attaché l’enthousiasme du grand public grâce à son talent de vulgarisation scientifique. 

Il a été Lauréat de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet de la Vocation en 1982. 

Fabrice Lucchini

le parrain de l’année 2016

Fabrice Lucchini est une acteur et comédien français, nommé onze fois aux César et lauréat du César du Meilleur acteur en 1994 pour sa prestation dans le film Tout ça pour ça de Claude Lelouch. 

Loin d’être prédestiné à une telle carrière, ayant été un élève médiocre à l’école, Fabrice Lucchini devient coiffeur. Il cultive parallèlement en autodidacte son goût prononcé pour la littérature. Il suivra des cours d’art dramatique chez Jean-Laurent Cochet et sera repéré par Eric Rohmer qui lui offre un rôle dans Le genou de Claire. Depuis, il a tourné avec les plus grands réalisateurs. Il est aujourd’hui l’un des acteurs français les plus appréciés du public, friand de sa rhétorique et de son humour unique et impertinent. Il se définit lui-même comme « un chaos de perplexité ». 

Mohed Altrad

le parrain de l’année 2015

Mohed Altrad, entrepreneur né en Syrie, a suivi un parcours qu’illustre sa devise : « l’impossible recule toujours quand on marche vers lui ». Alors qu’il était destiné à être bédouin, il a franchi à force de volonté toutes les étapes d’une formation d’exception : un bac lui accorde une bourse pour poursuivre ses études à Toulouse. C’est la première pierre d’une vie nouvelle. Par la suite, Mohed Altrad obtient plusieurs diplômes dont un doctorat qui lui permet d’entrer chez Alcatel, puis Thomson… Suivent une série de réussites, des créations d’entreprises où il prône l’humanité et le respect, valeurs qu’il soutient à travers son engagement dans le monde du rugby. « Si moi je peux le faire, d’autres le peuvent aussi avec de l’énergie, de la volonté, de la ténacité, de l’envie ». En 2015, sa société ALTRAD, est n°1 mondial de la bétonnière, n°1 européen de l’échafaudage et de la brouette, n°1 français du matériel tubulaire pour les collectivités. Désigné cette même année « Entrepreneur mondial de l’année » par le cabinet Ernst&Young, il est l’incarnation de la réussite du multiculturalisme. 

Thierry Marx

le parrain de l’année 2014

Thierry Marx est devenu l’un des chefs français les plus réputés dans le monde malgré une jeunesse mouvementée : « J’avais la rage, une réputation de caïd, de gros bras, et une absence totale de projet… » Thierry Marx va s’engager dans l’armée lors de la guerre du Liban, avant de rejoindre les phalanges libanaises. Passionné d’arts martiaux, il pratique le judo et le Kendo qui lui enseignent à la fois « la maîtrise du geste, la maitrise du feu et la maîtrise du temps », trois « ingrédients » essentiels également en cuisine…  De retour en France, il travaille comme commis chez Ledoyen, Taillevent, Robuchon puis devient chef cuisinier du Regency Hôtel à Sydney. Il tiendra à son retour les cuisines de l’hôtel quatre étoiles Le Cheval Blanc de Nîmes. Plusieurs établissements où il travaillera par la suite recevront des étoiles. Considérant la cuisine comme « un lien naturel qui peut rassembler les gens », il décide d’intervenir dans l’univers carcéral pour offrir des formations aux détenus, fonde l’école Cuisine Mode d’Emploi (s)et élabore des recettes pour les Restos du Cœur.

Francine Leca

le parrain de l’année 2013

Francine Leca est une pionnière : première femme chirurgien cardiaque en France, chef de service de chirurgie cardiaque des hôpitaux Laennec puis Necker, elle co-fonde Mécénat Chirurgie Cardiaque en 1996. Dès lors, rien ne l’arrêtera : ni la maladie ni les voyages aux quatre coins du monde pour sauver des enfants ni les cas désespérés ni les échecs ni la mort, jamais apprivoisée. Grâce à son engagement, plus de 3500 enfants ont été opérés dans neuf hôpitaux de France depuis 1996. 

 « Elle a fait de la chirurgie un combat, du cœur humain une croisade, et trouve les choses bien lus intéressantes à réaliser quand elles paraissent impossibles* » ! 

*extrait du livre : Francine Leca, sauver les cœurs, 2016 

Nicolas Hulot

le parrain de l’année 2012

Nicolas Hulot est journaliste, animateur, producteur, écrivain, homme d’affaires et homme politique français. Il a été révélé au public grâce à son émission Ushuaïa qui a illustré son engagement pour la protection de l’environnement et les questions écologiques.  

Il crée sa Fondation en 1990 – Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme – et fait peser les questions écologiques dans la campagne présidentielle dès 2007. Après avoir refusé à trois reprises le ministère de l’écologie, il accepte en 2017 d’être nommé Ministre d’État de la transition écologique et solidaire dans le gouvernement d’Édouard Philippe. Il quittera le gouvernement 15 mois plus tard.

Jean-Claude Casadesus

le parrain de l’année 2011

Jean-Claude Casadesus est un chef d’orchestre français de renommée internationale, issu d’une famille de musiciens et d’artistes. Il est le fondateur de l’orchestre national de Lille qu’il dirige depuis 2016.  Il commence sa carrière aux côtés de Pierre Dervaux et Pierre Boulez. Figure montante du monde de la musique, il ne tarde pas à prendre la direction musicale du Théâtre du Châtelet avant d’être nommé Chef permanent de l’Opéra de Paris et de l’Opéra Comique.  Jean-Claude Casadesus est nommé, en 1981, Conseiller auprès du Premier Ministre Pierre Mauroy. A l’occasion de la visite du Pape François à Rabat en 2019, il dirige l’Ave Maria de Caccini avec l’Orchestre Philarmonique du Maroc, interprété par trois chanteurs de confessions religieuses différentes. En présence du Pape François et du Roi du Maroc Mohamed VI, ce concert rappelle son engagement dans le dialogue interreligieux. 

Axel Kahn

le parrain de l’année 2010

Axel Kahn est un scientifique médecin généticien français. Il est également l’auteur de plusieurs essais. Directeur de recherche à l’Inserm et ancien directeur de l’Institut Cochin, il préside l’institut Descartes de 2007 à 2011 et est Président de la Ligue nationale contre le cancer depuis 2019. 

Il est connu du grand public pour ses actions de vulgarisation scientifique et ses positions sur les questions éthiques et philosophiques concernant le clonage et les OGM, en particulier dans le cadre de son travail au sein du Comité consultatif national d’Éthique.

Nicolas Sarkozy

Président de la République

le parrain de l’année 2009

Nicolas Sarkozy est un homme d’État français. Après avoir été Maire de Neuilly-sur-Seine, puis député, Ministre du budget puis porte-parole du gouvernement, il est nommé dès 2002 Ministre de l’intérieur puis Ministre des Finances. Il sera ensuite élu Président de la République Française de 2007 à 2012. A la suite de son mandat, il siègera au Conseil constitutionnel dont il est membre de droit et à vie. Il mettra un terme à sa vie politique en 2016. 

Jean Nouvel

le parrain de l’année 2008

Jean Nouvel est un architecte français de renommée internationale. Il a connu très jeune une vocation artistique qui s’est affirmée à l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux, puis à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris dont il sortira major en 1972.Militant pour un renouveau de l’architecture en France, il instaurera au fil des années une véritable dynamique visant à faire bouger les lignes de la profession. Le Palais de la culture et des congrès de Lucerne, la Dentsu Tower de Tokyo, le théâtre Guthrie de Minneapolis, sont autant de succès qui précèderont le Musée du Quai Branly confié par Jacques Chirac. « La ville est un musée » dira-t-il, pour appuyer sa conviction que l’architecture d’un bâtiment est un acte culturel qui doit s’insérer dans son environnement. 

Pascal Dusapin

le parrain de l’année 2007

Pascal Dusapin est un compositeur de musique contemporaine français. Il a côtoyé Olivier Messiaen et Iannis Xenakis, dont il a été l’unique élève. Formé au Conservatoire de musique et de danse de Paris, il inscrit ses compositions en dehors des contraintes de la musique des années 50, choisissant la gaieté et la joie comme dynamique de ses créations. Il a été l’un des lauréats de la Fondation de la Vocation en 1977 et n’a eu de cesse de recevoir depuis de nombreux prix et récompenses pour la singularité de son œuvre. 

Promotion

de la GENEROSITE

le parrain de l’année 2006

Jean-Louis Étienne

le parrain de l’année 2005

Jean-Louis Etienne est un médecin et explorateur français. Connu pour ses expéditions en Arctique, il a été le premier homme à atteindre le pôle nord en solitaire. Il avait construit ses premiers travaux alors qu’il s’intéressait à l’aspect médical de la physiologie humaine dans des conditions extrêmes. Il a participé à de nombreuses expéditions en Himalaya, au Groenland et en Patagonie, coéquipier d’Eric Tabarly à bord de Pen Duick VI lors de sa course autour du monde en 1977-1978. Infatigable défenseur de la planète, il a aussi mené plusieurs expéditions à vocation pédagogique pour faire connaitre les régions polaires et comprendre le rôle qu’elles jouent sur la vie et le climat de la Terre. 

Jacqueline De Romilly

le parrain de l’année 2004

Jacqueline de Romilly est une philologue, essayiste, traductrice et helléniste française qui a reçu de la Grèce la nationalité hellénique en 1995 à titre honorifique. Membre de l’Académie française, elle est connue pour ses travaux sur la langue et la civilisation et la langue de la Grèce antique. Elle s’est illustrée également par son engagement en faveur de l’étude du grec ancien et du latin dans l’enseignement secondaire. Elle est saluée par d’éminentes personnalités de la culture française et internationale, et jugée comme la plus importante représentante de la culture hellénique. 

François Cheng

le parrain de l’année 2003

François Cheng est un écrivain, poète et calligraphe chinois, naturalisé français en 1971. Membre de l’Académie française depuis 2002, il a traduit en chinois la poésie de grands auteurs français et inversement, a permis la découverte en langue française de poètes et de textes révélant la culture littéraire chinoise. Arrivé en France en 1948, il décide de s’y installer définitivement pour se consacrer à l’étude de la langue et de la littérature françaises. Il enseignera dès les années 1960 notamment au Centre de recherche linguistique sur l’Asie orientale, écrira en français sur la pensée, la peinture et l’esthétique chinoises. Il sera également plasticien, auteur de nombreuses calligraphies, ce fameux « langage pictural chinois ». Il est incontestablement un acteur essentiel de la préservation et du rayonnement du patrimoine français en Asie. 

Pierre-Gilles De Gennes

le parrain de l’année 2002

Pierre-Gilles de Gennes est un physicien français Il a reçu notamment le prix Nobel de Physique en 1991 pour ses travaux sur les cristaux liquides et les polymères. Ayant suivi une formation à l’École Normale Supérieure, il travaillera au Commissariat à l’Énergie Atomique, puis sera Professeur titulaire de mécanique quantique à la faculté d’Orsay puis Professeur au Collège de France en 1971, occupant la chaire de physique de la matière condensée. Il prendra ensuite la direction de l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris et en 2002 intégrera l’institut Curie en tant que chercheur. Ses travaux remarquables sur les phénomènes d’ordre dans des milieux complexes lui vaudront d’être reconnu comme l’un des pionniers de la physico-chimie de la matière molle. 

Claude Lelouch

le parrain de l’année 2001

Claude Lelouch est un réalisateur, producteur et scénariste français. Avec une impressionnante filmographie de plus de 50 films dont Un homme et une Femme, L’aventure c’est l’aventure, etc.il reçoit l’Oscar du meilleur film étranger ainsi que deux nominations aux César du meilleur film. Sa vocation pour le cinéma se déclare très jeune alors même que son père lui offre une caméra.  

Il est indiscutablement l’un des réalisateurs français les plus emblématiques de sa génération. 

Robert Hossein

le parrain de l’année 2000

Robert Hossein est un réalisateur, auteur, scénariste et metteur en scène français. Après des débuts très remarqués en tant que comédien de théâtre, il prend en charge ea théâtre populaire de Reims avant d’entamer une véritable carrière parisienne à travers la mise en scène de grands spectacles où le public est invité à prendre parti. Il connaît ainsi de véritables succès dans les spectacles historiques, dont Les Misérables qui sera repris à Broadway. Il fera également carrière en tant qu’acteur. Il a voué sa vie à la mise en scène et à l’exploration des personnages de légendes historiques et dont il a restitué les plus belles pages de leur existence. 

Jacques Chirac

Président de la République

le parrain de l’année 1999

Jacques Chirac est un haut-fonctionnaire et homme d'État français qui a été Président de la République Française de 1995 à 2007. Après des cursus à l'IEP de Paris et l'ENA, il rejoint le Cabinet Georges Pompidou alors premier Ministre. Il sera ensuite Député de la Corrèze, plusieurs fois secrétaire d'État et ministre avant de rejoindre Valéry Giscard d'Estaing en 1974 pour la mission de premier Ministre. Il fondera la RPR, parti gaulliste, deviendra Maire de Paris en 1977. Après une fonction de chef du gouvernement d'une cohabitation sous la présidence de François Mitterrand, il sera à son tour élu en 1995 Président de la République.

Geneviève De Gaulle-Anthonioz

le parrain de l’année 1998

Geneviève de Gaulle-Anthonioz est une résistante française, puis militante des droits humains et de la lutte contre la pauvreté. Elle est aussi la nièce du Générale de Gaulle. Lors de la seconde guerre mondiale, elle est arrêtée par la Gestapo, déportée à Ravensbrück pour des actions de résistance et y sera détenue jusqu’en 1945. A l’issue de la guerre, elle assure la présidence de l’antenne française ATD Quart Monde, s’engageant pleinement dans la lutte contre la pauvreté.

Laurent Fignon

le parrain de l’année 1997

Laurent Fignon est un cycliste français. Professionnel de 1982 à 1993, il sera très remarqué par le monde sportif pour avoir notamment remporté deux Tours de France dont le premier alors à peine âgé de 23 ans lors de sa première participation. Il sera également vainqueur du Tour d’Italie (1989), ainsi que de la Flèche wallonne (1986) et du Milan-San Remo (1988 et 1989). Au terme de sa carrière en 1993, il deviendra organisateur de courses cyclistes et interviendra en tant que consultant pour la télévision et la radio.

 

(photo: Laurent Fignon © Flickr)

Marcel Bleustein-Blanchet

le parrain de l’année 1996

Marcel Bleustein-Blanchet est un publicitaire français, fondateur de Publicis et de la Fondation de la Vocation.

Olivier Debré

le parrain de l’année 1995

Olivier Debré est un peintre français, représentant majeur de l’abstraction lyrique. Il est également graveur, lithographe, sculpteur. Passé par l’École des beaux-Arts de Paris, il intègre l’atelier de Jacques Debat-Ponsan et s’inscrit parallèlement à la Sorbonne pour obtenir une licence d’histoire. Il fréquentera également l’atelier de Le Corbusier. Olivier Debré fréquentera les plus prestigieux artistes de son époque (Picasso, Hans Hartung, Serge Poliakoff...). Après une carrière riche et fructueuses en expositions collectives et personnelles et une consécration internationale, il sera élu membre de l’Institut de France, à l’Académie des Beaux-Arts.

Philippe Noiret

le parrain de l’année 1994

Philipe Noiret est un comédien et acteur français. Il commencera au théâtre dans un répertoire classique au Théâtre National Populaire. Sollicité par le cinéma dès les années 1960, il abandonne le théâtre qu’il ne retrouvera que trente ans plus tard. Le palmarès de celui qui n’a jamais envisagé d’autre métier que celui de comédien est impressionnantet il connaitra une consécration dans les années 1970 qui ne le quittera plus. Ayant tourné pour les plus grands réalisateurs don Robert Enrico, Pierre Granier-Deferre, Alain Corneau, Philipe de Broca, Bertrand Tavernier, Claude Chabrol, Claude Zidi, etc., il est incontestablement l’une des figures incontournables du paysage cinématographique français.

Élisabeth Badinter

le parrain de l’année 1993

Elisabeth Badinter est une philosophe et femme de lettres française. Elle est la fille de Marcel Bleustein-Blanchet, fondateur de l’agence Publicis et de la Fondation de la Vocation qu’il a créée en 1959 et dont elle est aujourd’hui la Présidente. Au sein de la Fondation, elle perpétue le souhait de son père de transmettre aux jeunes générations animées par une vocation profonde, le coup de pouce nécessaire pour faire aboutir leur rêve.

Bernard Kouchner

le parrain de l’année 1992

Bernard Kouchner est un médecin et homme politique français. Co-fondateur de Médecins sans frontières et Médecins du monde, il a également été ministre de plusieurs gouvernements. Fortement engagé dans l’action humanitaire, il sera également de nombreuses fois secrétaire d’État et ministre de l’action humanitaire et de la Santé et exercera les fonctions de Haut représentant du secrétariat général de l’ONU au Kosovo. Arès avoir été nommé Ministre des Affaires étrangères et européennes, il fondera une société de conseil pour les grandes entreprises.

Prince Rainier III De Monaco

le parrain de l’année 1991

Rainier III de Monaco est Prince souverain de Monaco de 1949 à 2005. Il accède au trône à 26 ans. Il épousera Grace Kelly, une jeune actrice américaine, en 1956. Surnommé le «Prince bâtisseur», il a beaucoup œuvré à la transformation et au développement architectural de la ville de Monaco. Après un long règne de 55 ans, il laissera sa place à son fils Albert II pour assurer la régence.

Jean Bernard

le parrain de l’année 1990

Jean Bernard est un médecin et professeur français, spécialiste d’hématologie et de cancérologie. Élève au lycée Louis-le-Grand, il décide d’étudier la médecine après avoir hésité avec la littérature. Avant la guerre, il obtiendra son doctorat en médecine entrera dans la Résistance en 1940 avant d’être arrêté et incarcéré. Après la guerre, il obtiendra l’agrégation et enseignera à la Faculté de Médecine de Paris. Toute sa carrière sera ponctuée de multiples titres et fonctions: membre du Comité consultatif de la recherche scientifique, Président du conseil d’administration de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, Membre du conseil d’administration de l’institut Pasteur, Président de l’Académie des Sciences et de l’Académie nationale de Médecine. Écrivain et poète, il sera élu à l’Académie française.

(photo : Jean Bernard © Académie Française)

François Mitterrand

Président de la République 

le parrain de l’année 1989

François Mitterrand est un homme d’État français, Président de la République de 1981 à mai 1995.  Avocat de formation, il s’engage en politique après la seconde guerre mondiale. Député puis sénateur, il sera onze fois ministre sous la IVème République. Défavorable au retour du Général de Gaulle, il passera plus de vingt ans dans l’opposition. Il deviendra premier secrétaire du parti socialiste et sera élu en 1981, premier chef d’État issu de la gauche sous la Vème République. Il fera voter l’abolition de la peine de mort. Réélu en 1988, il sera le seul président de la République à avoir effectué deux septennats complets. 

Promotion

de l'EXPLOIT

le parrain de l’année 1988

Cette promotion met à l’honneur l’ensemble des lauréats qui ont illustré par leur vocation la dynamique de la Fondation.

Promotion

du Centenaire de l’Institut PASTEUR

le parrain de l’année 1987

L’Institut Pasteur est une Fondation française à but non lucratif qui se consacre à l’étude de la biologie, des micro-organismes, des maladies et des vaccins. Inaugurée il y a de cela presque 150, cette organisation internationale de recherche basée à Paris a notamment été la première à isoler en 1983 le VIH responsable du Sida. Depuis 1908, 10 scientifiques de l’Institut Pasteur ont été récompensés par le prix Nobel de physiologie ou de médecine. 

Marcel Dassault

le parrain de l’année 1986

Marcel Dassault est un ingénieur, homme politique et entrepreneur français. Doté d’une incroyable force créative, et d’un esprit visionnaire, il est connu comme une personnalité majeure de l’aéronautique et le PDG du Groupe Dassault qu’il a créé. 

Passionné dès son plus jeune âge pour les nouveautés technologiques et notamment l’électricité, il sortira diplômé de l’École supérieure d’aéronautique en 1913. Sa contribution à l’aéronautique française a été considérable, ayant mis son talent au service de la France. Revenu à l’aviation en 1930 après une parenthèse dans l’immobilier, il sera déporté pendant la guerre. Les années suivront et Marcel Dassault va rayonner sur l’aviation française, possèdera quelques titres de presse, entrera en politique et fondera une banque.

Philippe Taquet

le parrain de l’année 1985

Philippe Taquet est un paléontologue français. Il est également depuis 1985, directeur du Muséum national d’histoire naturelle et depuis 2004 membre de l’Académie des sciences. Il a été également Lauréat de la Fondation de la Vocation. 

Il a mené de nombreuses expéditions dans des pays variés : Niger, désert de Gobi, Mongolie, Laos, Maroc… Ces expéditions ont permis l’incroyable découverte du cimetière des dinosaures de Gadoufaoua au Niger. A Paris, il a initié l’ambitieux programme de rénovation de la galerie de zoologie en Grande Galerie de l’Évolution. 

Yves Coppens

le parrain de l’année 1984

Yves Coppens est un paléontologue et paléoanthropologue français, professeur émérite au Museum d’histoire naturelle et au Collège de France. Il est l’homme qui a découvert en 1974 en Éthiopie le fossile d’Australopithèque surnommé Lucy. Il est reconnu unanimement pour ses travaux et sera nommé à la présidence d’une commission chargée par le cabinet du Président de la République de l’élaboration d’une Charte de l’Environnement qui sera intégrée au bloc de constitutionnalité du droit français, reconnaissant les droits et les devoirs fondamentaux relatifs à la protection de l’environnement. En 2010 il sera chargé de la préservation de la grotte de Lascaux, puis nommé conservateur du Manoir de Kerazan par l’Institut de France. Il dirigera enfin le Centre de Recherches Anthropologiques – Musée de l’Homme, laboratoire associé au CNRS. 

Raymond Aron

le parrain de l’année 1983

Raymond Aron est un philosophe, sociologue, politologue, historien et journaliste français. Ami de Jean-Paul Sartre et Paul Nizan à l’École Normale Supérieure, il soutient lors de la montée des totalitarismes, le libéralisme, à contre-courant des milieux intellectuels. Il sera éditorialiste au Figaro pendant plus de trente ans, puis travaillera à l’Express. Il enseignera à l’Institut des Sciences Politiques de Paris et à l’École des hautes études en sciences sociales, puis au Collège de France. Il sera élu en 1963 à l’Académie des sciences morales et politiques.

Émile Bernheim

le parrain de l’année 1982

Émile Bernheim est un industriel belge. Entrepreneur audacieux, gestionnaire rigoureux, humaniste et européen fervent, il est un de ces chefs d’entreprise visionnaires, convaincu de sa responsabilité sociétale. Il reprend dans les années 20 l’un des premiers « grands magasins » belge, fondé par sa famille en 1897. Ce jeune entrepreneur, après avoir poursuivi ses études à l’étranger, fera de l’Innovation l’un des fleurons de l’économie belge. « L’accroissement des ventes et des profits sont nos moyens : une existence meilleure partout dans le monde est et doit être notre fin ». Il s’inspirera de Marcel Bleustein-Blanchet en créant la Fondation belge de la Vocation, encourageant l’art, la culture et l’interdisciplinarité auprès des jeunes. 

Promotion

Prix Nobel Français 

le parrain de l’année 1981

Éric Tabarly

le parrain de l’année 1980

Eric Tabarly est un navigateur français. Officier marinier pilote de l’aéronautique navale puis officier de marine, il se passionne très tôt pour la course au large, remportant plusieurs courses océaniques. Il formera toute une génération de coureurs et contribuera par ses victoires au développement des activités nautiques en Bretagne et en France. Très attaché à son Pen Duick de 1898, il développera un multicoque en concevant son trimaran Pen Duick IV en 1968, l’un des premiers multicoques de course au large avec lequel il gagnera la Transat devant Alain Colas et son Club Méditerranée de 72 mètres. Il restera l’un des sportifs les plus populaires de son temps. 

Valéry Giscard d’Estaing

Président de la République

le parrain de l’année 1979

Valéry Giscard d’Estaing est un homme d’État français. Il a été Président de la République de 1974 à 1981. Inspecteur des finances, il sera nommé secrétaire d’État aux finances par le Général de Gaulle puis Ministre des finances et des Affaires économiques. Sous la Présidence de Georges Pompidou, il occupera la fonction de Ministre de l’Économie et des Finances avant de se présenter à l’élection présidentielle de 1974 qu’il remportera. 

Bernard Halpern

le parrain de l’année 1978

Bernard Halpern est un immunologiste et allergologue français. Issu d’une famille juive de huit enfants, déporté en Sibérie, il revient en Ukraine après la révolution avant de rejoindre la Pologne. Arrivé en France où il entamera ses études de médecine, il deviendra vite collaborateur du professeur Gautrelet au sein du laboratoire de biologie expérimentale de la faculté de médecine de Paris. S’en suivront les années de formation, ponctuées par la guerre qui l’amènera en zone libre à Lyon dans les laboratoires Rhône-Poulenc où il démontrera l’utilité des premiers antihistaminiques utilisés en clinique humaine. A la suite des conflits, il sera nommé Directeur de recherche au CNRS, continuera ses recherches sur les maladies allergiques à l’hôpital Broussais. Il sera enfin élu membre de l’Académie de médecine et de l’Académie des Sciences. 

 

(photo: Bernard Halpern © CNRS Photothèque)

Jean Rostand

le parrain de l’année 1977

Jean Rostand est un écrivain, moraliste, biologiste, historien des sciences et académicien français. Fils du dramaturge Edmond Rostand, il s’intéresse d’avantage aux sciences et va créer la section de biologie au Palais de la Découverte à Paris. Se tenant à l’écart des structures universitaires, il se passionnera pour les origines de la vie, la biologie des batraciens, la parthénogenèse, l’action du froid sur les œufs et les recherches sur l’hérédité. Il publiera quelques essais philosophiques et s’efforcera de vulgariser la biologie auprès d’un large public et d’alerter l’opinion sur la gravité des problèmes humains qu’elle pose. Considérant la biologie comme porteur d’une morale, il met en garde contre les dangers qui menacent l’homme quand il joue à l’apprenti sorcier.  

Françoise Giroud

le parrain de l’année 1976

Françoise Giroud est une journaliste, écrivaine et femme politique française. Vice-présidente du parti radicalet de l’UDF, elle a été deux fois secrétaire d’État et fut une personnalité majeure de la presse française. Ayant entamé une vie professionnelle dans le cinéma, milieu dans lequel elle travaillera avec Marc Allégret, Jean Renoir, Jacques Becker et découvrira son talent pour l’écriture. Après la guerre, elle sera engagée par Hélène Lazareff comme directrice de la rédaction du nouveau magazine Elle qui se veut moderne et féministe. Elle fondera ensuite l’Express avec Jean-Jacques Servan-Schreiber. Elle sera nommée Secrétaire d’État chargée de la condition féminine par Valéry Giscard d’Estaing et déclarera «les femmes sont une catégorie à part et ce qu’il faut arriver à faire justement c’est qu’elles cessent de l’être». Engagée, elle écrira également de nombreux ouvrages et continuera de participer à des chroniques dans la presse et à la télévision.

Marcel Achard

le parrain de l’année 1975

Marcel Achard est un écrivain, dramaturge, scénariste et réalisateur français. Attiré par le théâtre, il fera très jeune ses débuts en tant que comédien avant d’écrire sa première pièce, commandée par Charles Dullin. Son succès au théâtre le mènera vers la réalisation cinématographique avec Jean de la lune en 1931. Pièces à succès, nombreux longs métrages, son talent sera reconnu dans l’Europeentière. Il sera élu à l’Académie française en 1959, recevant l’épée de Marcel Pagnol.

 

(photo : Marcel Achard © Studio Harcourt F)

Marcel Pagnol

le parrain de l’année 1974

Marcel Pagnol est un écrivain, dramaturge, cinéaste et producteur français. Devenu célèbre avec sa pièce de théâtre Marius, il fondera à Marseille sa société de production et ses studios de cinéma. Il réalisera de nombreux films avec les grands acteurs de l’époque: Raimu, Fernandel, Pierre Fresnay. Ces films, Angèle, La femme du Boulanger, connaitront un vif succès. Il sera élu à l’Académie française en 1946 et s’éloignera du cinéma pour écrire ses Souvenirs d’enfance avec notamment La gloire de mon père, le Château de ma mère avant de publier quelques années plus tard, Jean de Florette et Manon des Sources.

(photo: Marcel Pagnol © La Maison Marcel Pagnol)

Farah Pahlavi

le parrain de l’année 1973

Farah Pahlavi est la troisième et dernière épouse du chah d’Iran. Jusqu’au renversement de la monarchie en 1979, ses centres d’intérêt ont tourné autour du travail social, de l’émancipation des femmes, du sort et de l’art. Engagée dans la promotion de la culture iranienne, elle était la patronne de nombreuses organisations éducatives, culturelles, sanitaires et charitables. L’instauration de la République Islamique d’Iran la poussera à quitter le pays et partager sa vie entre les États-Unis, la France et l’Égypte.

 

(photo : Farah Pavlavi © National Archief)

Albert Lespinasse

le parrain de l’année 1972

Pierre Lazareff

le parrain de l’année 1972

Pierre Lazareff est un journaliste, patron de presse et producteur d’émissions de télévision français.

Louis Armand

le parrain de l’année 1971

Louis Armand est un ingénieur, haut fonctionnaire et résistant français. Reçudeuxième à l’école Polytechnique et major de l’école des Mines, il entrera à la SNCF en 1938, puis organisera un groupe de résistance pendant l’occupation allemande. Il sera arrêté par la Gestapo et ne sortira de prison qu’à la Libération de Paris. Il sera fait compagnon de la libération en 1944. Il dirigera la SNCF de 1949 à 1958 puis Euratom, un organisme public européen chargé de coordonner les programmes de recherche sur l’énergie nucléaire. Il sera élu à l’Académie des Sciences morales et politiques, avant d’être élu à l’Académie Française en 1963.

 

photo: Louis Armand © Photothèque de la Ville de Luxembourg

Louise De Vilmorin

le parrain de l’année 1970

Louise de Vilmorin est une femme de lettres française. Arès une jeunesse passée à Paris, elle quitte la France pour épouser un américain qu’elle préfère à son fiancé Antoine deSt Exupéry. Installée à Las Vegas, elle donnera naissance à trois filles avant de revenir en France, mettant un terme à son mariage. Elle connaitra Gabrielle Chanel dont elle écrira les mémoires en 1957. Dés 1934, elle aura publié des romans sur les encouragements d’André Malraux, puis des recueils de poèmes. Elle travaillera également comme scénariste et dialoguiste pour plusieurs longs métrages et fera quelques apparitions à l’écran. Elle évoluera dans le milieu mondain de Café society, cercle cosmopolite qui regroupait à la fois haute noblesse, milliardaires, couturiers et musiciens. Elle finira sa vie auprès d’André Malraux.

André Charon

le parrain de l’année 1969

André Charon était Président de la société SHELL Française.

André Maurois

le parrain de l’année 1968

André Maurois est un romancier, biographe, conteur, essayiste français. Élève du philosophe Alain, il s’en inspirera pour son orientation esthétique. Il choisira une carrière littéraire et s’illustrera par des romans à succès: Climats, les Roses de septembre. Interprète pendant la seconde guerre mondiale, il traduira le célèbre poème de Rudyard Kipling Tu seras un homme mon fils. Il excellera ensuite dans les biographies, entrera à l’Académie française avant de s’exiler aux Etats-Unis le temps de la seconde guerre mondiale. Il reviendra en France en 1946.

Francis Perrin

le parrain de l’année 1967

Francis Perrin, né le 17 aout 1901 est un physicien français, fils de Jean Perrin, Prix Nobel de Physiques en 1926. Élève de l’École Alsacienne, du Lycée Henri-IV, de l’École Normale Supérieure, il est reçu premier du concours d’agrégation de Physiques en 1924 et obtient le doctorat en 1928. Il travaille ensuite avec l’équipe de Frédéric Joliot-Curie sur la fission de l’uranium au Collège de France où il devient maitre de conférences de théorie physiques.Il remplira les fonctions de haut-commissaire du Commissariat à l’énergie atomique de 1951 à 1970 et restera tout au long de sa vie une figure influente dans les affaires du CERN et auprès de la classe politique.

Louis Pasteur Vallery-Radot

le parrain de l’année 1966

Louis Pasteur Valléry-Radot est un médecin, homme politique français et biographe et éditeur de son grand-père Louis Pasteur. Après des études au lycée Louis-le-Grand, il entre à la faculté de médecine pour en sortir agrégé en 1927.Il sera chef de service à Bicêtre, puis à Bichat et à Broussais et donnera des leçons et conférences à St Louis, à l’Institut Pasteur et au Collège de France. Élu à l’Académie de médecine, il sera nommé professeur en 1939. Il y occupera la chaire de pathologie médicale, de thérapeutique médicale et de clinique médicale.

 

(photo : Louis Pasteur Vallery Radot © Institut Pasteur_Musée Pasteur)

Pierre Brisson

le parrain de l’année 1965

Pierre Brisson est un journaliste français. Après avoir été chef des pages littéraires du journal Le Figaro, il en prend la direction. En juin 1940, il transfère le siège du journal à Lyon en zone libre. Immédiatement après l’invasion de celle-ci, la censure allemande interdit le journal. Ayant repris la direction du journal à la Libération, il est rejoint par Raymond Aron pour ses idées anticommuniste et sa défense de la démocratie parlementaire.

Claude Pompidou

Madame Georges Pompidou

le parrain de l’année 1964

Claude Pompidou est l’épouse du Président de la République française, Georges Pompidou. Elle rencontre son mari alors qu’elle est étudiante en droit avant leur mariage célébré en 1935. Plus tard, en 1962, elle refusera d’emménager à l’Hôtel Matignon alors que son mari est nommé Premier ministre. La démission du Général de Gaulle et les élections présidentielles qui suivent inviteront le couple Pompidou à s’installer au Palaisde l’Élysée. La nouvelle première dame de France y imposera un style résolument moderne. Elle sera d’ailleurs Présidente d’honneur du centre d’art contemporain. Attachée au secours des plus démunis, elle créera une fondation reconnue d’utilité publique visant à venir en aide aux personnes âgées, aux malades hospitalisés ainsi qu’aux enfants handicapés.

 

(photo: Claude Pompidou © Fondation Claude Pompidou)

Frédérique Peters

le parrain de l’année 1963

Michel Siffre

le parrain de l’année 1962

Michel Siffre est un explorateur souterrain, aventurier et scientifique français. Encore tout jeune enfant, il parcourt la grotte du Lycée du Parc-Impérial et se passionne pour la spéléologie. Après l’obtention d’un diplôme d’études supérieures à la Sorbonne, il créera l’Institut français de spéléologie en 1962. Il mènera personnellement une expérience de temps pendant deux mois au fond du gouffre de Scarasson qui suscitera la curiosité de Youri Gagarine, avant d’intéresser la NASA qui lui proposera en 1972 une descente de 205 jours dans la Midnight Cave au Texas. Il renouvellera l’expérience en 1999 dans une galerie de la grotte de la Clamouse dans l’Hérault durant plus de deux mois.

Nous utilisons des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site ainsi que des cookies tiers, à des fins d’analyses statistiques.

Gérez vos préférences cookies

Vous pouvez choisir d’accepter ou de refuser les cookies d’analyses statistiques : ces cookies nous permettent d’établir des statistiques de fréquentation de notre site, ainsi que de vous offrir une expérience adaptée.

  • Cookies utilisés :  Cookies de tracking Google Analytics (_ga, _gat, _git)


En savoir plus